Blog

Avant tout, je m’excuse si le titre de cet article a heurté la sensibilité des uns et la libido des autres…

Du reste, la question est bien sérieuse…

Quid d'un peu d'innovation ?

Est-ce qu’il est possible de faire du fromage avec tous les laits? Par exemple du boursin d’ours, du munster d’hamster, du brie de melynx ou même de la femme qui rit ?

Trêve de plaisanterie…SI, des fromagers ont souri !

C’est vrai quoi, pourquoi on s’emmerderait à avoir des fromages que de vache, chèvre, brebis, bufflonne ? Ça fait 5000 ans qu’on fait du fromage, il serait le temps de se renouveler les gars

Parlons kappa caséine, pas l'choix

Je vous la fais en maxi-courte.

 

Pour faire du fromage il faut faire « cailler » du lait. Pour ça, on y ajoute un liquide, de la présure ou de l’acide, qui fait que le lait se transforme en flamby.
NDLR : vous pouvez tenter l’expérience dans votre domicile fixe en introduisant quelques gouttes de jus de citron dans du lait, il va se flambyser.

Il se flambyse parce que le lait de ruminants (mammifères ayant plusieurs estomacs, les veinards) contiennent en quantité une protéine particulière : la « kappa caséine ».
La kappa caséine c’est comme des pelotes de laine qui surnagent dans le lait. Quand on ajoute de l’acide ou de la présure, ces pelotes de laine se déroulent et s’emmêlent entre elles, et forment alors un gel.
Pour résumer : plus y’a de kappa-caséine dans le lait, plus il va cailler, plus on va pouvoir faire du fromage facilement.

Peut-on flambyser les laits de tous les animaux ?

Grâce à ce schéma de type schématique, on remarque que les laits de lapine, de chèvre, de chamelle, de vache, de brebis, de bufflonne et de renne ont plus de caséine que les autres.

Toutes ces femelles produisent du lait dit « caséineux », facilement fromageable.
Les autres , produisent un lait dit « albumineux », peu fromageable…

 

Dans un prochain article, nous étudierons la possibilité de faire du fromage avec du lait de lapine, mais là on se concentre sur…

Le fromage au lait de meuf

Si on s’en tient au schéma précédent, il n’est donc pas possible de faire du fromage avec du lait de femme, qui ne contient pas assez de caséine.
Mais ça c’est sans compter sur l’ingéniosité et la créativité humaine car si, ça a été fait !

 

En 2011, l’artiste new-yorkaise Miriam Simun a ouvert au public le « Lady Cheese Shop » dans une galerie d’art new-yorkaise.

Elle y proposait 3 fromages : le West Side Funk, le Midtown Smoke et le Wisconsin Chew produits à partir du lait de 2 new-yorkaises et une femme du Wisconsin (qui a envoyé sont lait par DHL) pour que les visiteurs profitent de la diversité des terroirs !

Sa recette 100% lait de femme s’apparentait plus à de la ricotta qu’à du fromage, pour les raisons que vous connaissez bien maintenant.    

Toujours aux stazunis, le chef Daniel Angerer a publié sur son blog plusieurs recettes alléchantes dont l’un des ingrédients n’est autre que du fromage fait avec le lait de SA femme. Pour que ça fonctionne, il a mélangé à 50% avec du lait de vache, pour que ça caille !

Côté briton, le glacier londonien The Icecreamists proposait en 2011 de la « Baby Gaga », une délicieuse glace au lait de femme, vanille et zeste de citron, pour la modique somme de £19,99 le pot.

En France, on s’est sagement cantonnés aux canulars avec le « Petit Singly » fabriqué par le couple Cosma et le « Reblonichon » créé par l’artiste Metcuc et l’ex-actrice porno Nomi.

Impossible donc de faire un good old comté ou un livarot avec du lait de femme, heureusement en même temps…

Tu auras donc compris que faire du fromage de femme c'est impossible mais les américains l’ont fait.


Articles similaires