La fromagerie Quatrehomme : la plus traditionnelle, dans le meilleur sens du terme

Blog

Chez Quatrehomme, cela fait maintenant quatre générations qui se succèdent. Bernadette et Henri dans les années 1930 cèdent la place à leur nièce Aliette et son mari Claude. Ces derniers auront deux enfants dont Alain qui reprend la fromagerie avec sa femme Marie dans les années 1970. Marie Quatrehomme est d’ailleurs la première femme fromagère à être devenue MOF en 2000. Désormais, ce sont leurs deux enfants Nathalie et Maxime qui tiennent la boutique. La réputation de la fromagerie Quatrehomme est telle qu’elle fournit les établissements les plus prestigieux de la capitale comme The Peninsula hôtel, le Ritz, Four Seasons ou encore le restaurant gastronomique Septime. 

Ce qu’on ne trouve que chez Quatrehomme :

Les spécialités de la maison parmi lesquelles le mont d’or à la truffe, le fontainebleau, le royal raison, le brie double à la noix, le camembert au calvados ou encore le petit charolais fumé au whisky mais aussi les pâtes de fruit fromagères signées Marie Quatrehomme. 

Nathalie Quatrehomme, la fromagère

Est ce qu’il y a un fromage que vous préférez ?

C’est difficile, moi j’aime vraiment beaucoup de fromages. Un seul préféré, ce n’est pas facile. J’adore les chèvres un peu serrés, notamment les chèvres de monsieur Rizet un producteur de chèvre en Bourgogne avec lequel on travaille depuis trois générations. Il travaille très bien et traite très bien ses animaux. J’aime beaucoup ses charolais. Après c’est vrai que quand la saison du Mont d’Or arrive, j’adore manger du Mont d’Or. 

Est ce qu’il y a un fromage que vous n’aimez pas ?

Je n’aime pas trop quand c’est aromatisé comme les goudas au cumin par exemple. La famille des goudas c’est peut-être ce que j’aime le moins. Mais en étant vraiment très honnête, j’aime quand même tous les fromages. 

A quelle occasion mangez-vous du fromage ?

J’en mange naturellement dans un repas de famille. Après ce que j’aime beaucoup faire c’est des apéros dinatoires autour du fromage ou alors à la place de l’entrée au début du repas. 

A quel moment avez-vous décidé de reprendre la fromagerie de vos parents ?

J’ai mis du temps. J’ai fait mes études, j’ai travaillé ailleurs. Il y avait quelque chose d’impressionnant de reprendre la boutique après ma mère première femme devenue MOF. La réussite professionnelle de mes parents était assez intimidante. Il a fallu que ce soit une décision assez mûrie. Je faisais du marketing dans une grosse société mais il y a un moment où j’ai vu les limites de ce métier là. Je me suis dit qu’il fallait au moins que j’aille essayer. Je ne voulais pas avoir de regret. J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai dit à mes parents que j’essayais pendant un an et si au bout d’un an ça n’allait pas, au moins je n’aurais pas de regret. Et en fait au bout de quelques mois je me sentais vraiment bien. J’aime le commerce, j’aime le contact client, j’aime les gens, j’aime travailler en équipe, j’aime mettre en place ma boutique et puis j’adore le produit. 

Vous gérez la boutique avec votre frère Maxime, la collaboration se passe bien ?

Le challenge était aussi de m’entendre avec mon frère. C’est peut-être le plus gros challenge qu’on ait eu. Passer de frères et soeurs à associés ça change beaucoup de choses. Aujourd’hui ça fait une petite dizaine d’années que l’on travaille ensemble et ça se passe vraiment bien. On est très différents et on a appris avec le temps à utiliser nos différences pour en faire des forces. 

Les conseils de dégustation de Nathalie

Quels sont vos accords fromage-boisson préférés ?

Naturellement, je mange le fromage avec du vin blanc sec de Loire ou de Bourgogne. Après les Chablis sont très bien, le Sancerre fonctionne toujours. Mais j’aime aussi beaucoup la bière pour accompagner le fromage car avant de reprendre la fromagerie j’ai travaillé six ans chez Heineken. Les fromages assez puissants du Nord avec des bières de caractère ça fonctionne très bien, mais pas que d’ailleurs. 

Quels sont vos accords fromage-accompagnement préférés ?

Ma mère avait développé une gamme de pâtes de fruits pas très sucrées qui associaient à chaque fois un fruit à un condiment : chocolat et piment d’espelette, figue et noix, framboise et herbes de provence à associer à un fromage de chèvre par exemple…

La texture est intéressante car la texture est plus dense que celle de la confiture. On peut retrouver les pâtes de fruits fromagères de Marie Quatrehomme dans de nombreuses fromageries maintenant car elles sont distribuées par des grossistes. C’est d’ailleurs le seul produit qui est labellisé Marie Quatrehomme. Personnellement moi je mange quand même plutôt le fromage à l’état brut.

La sélection de fromages

Quel est le fromage que vous vendez le plus ?

En dehors du comté, on vend beaucoup de chèvre, beaucoup de reblochon, beaucoup de saint-nectaire. C’est un fromage qui plaît à toutes les générations le Saint-Nectaire alors que le Camembert par exemple est un fromage qui est resté un fromage qu’on associe aux grand-parents.

Contrairement à ce que l’on pense, l’été est la meilleure saison pour manger un reblochon qui a souvent été fabriqué au printemps. Le reblochon ne se mange pas uniquement chaud dans la tartiflette ! 

Quel est le fromage qu’on ne trouve nulle part ailleurs ?

Le fait d’avoir une gamme très large nous permet de proposer une grande diversité de fromages dont certains qu’on ne trouvera pas forcément ailleurs. Quand on a une petite boutique on est obligés de prioriser les fromages qui sont les plus demandés. Nous comme on a la chance d’avoir une grande variété, on peut se permettre d’avoir à l’année des fromages moins classiques et moins connus. On a une table au milieu de la boutique où l’on met en avant soit les fromages du moment, soit nos nouvelles découvertes en petite série. On a toujours des nouveautés sur cette table. 

Vous avez un rayon très large chez Quatrehomme, que vendez-vous en dehors du fromage ?

Rue de Sèvres on a une grande boutique ce qui nous permet d’avoir un grand rayon vin, un grand rayon charcuterie, un rayon traiteur où l’on fait des préparations comme des tartes fromagères maison ou des sandwichs chauds toastés maison. Les gens viennent faire des courses assez globales chez nous du coup. 

La fromagerie

Vous avez quatre boutiques, ont-elles chacune leur spécificités?

Il y a des différences, chaque boutique a sa clientèle et donc un peu sa gamme même si il y a une gamme Quatrehomme qui reste fixe. On laisse la liberté aux responsables de boutique d’adapter un peu leur offre. Par exemple, dans le 13ème arrondissement, on a une clientèle qui aime les fromages puissants de caractère. Le responsable a donc développé une grosse gamme de fromages du Nord assez puissants. Il y a des particularités et on essaie donc de s’adapter pour avoir des liens forts avec notre clientèle. 

La boutique rue de Sèvres est dans votre famille depuis plusieurs générations, avez-vous des clients qui venaient déjà au temps de vos parents ?

J’ai plein de clients qui m’ont connue enfant. Il y en a certains, j’étais avec leurs enfants au collège et maintenant je connais leurs petit-enfants donc ça crée un lien très fort car on a une clientèle très fidèle. C’est super!

La fromagerie Quatrehomme travaille aussi avec de grands restaurants comme Septime, le restaurant du Peninsula, le restaurant du Ritz ?

Tout à fait. On sert des restaurants tous les matins. On a la chance d’avoir une très belle clientèle au niveau des restaurants. On a aussi beaucoup de buffets professionnels qu’on prépare pour des sociétés lorsqu’elles organisent un repas d’équipe par exemple. On travaille pour des traiteurs et des agences événementielles également. 

En un mot, la fromagerie Quatrehomme c’est la plus ?

Traditionnelle, dans le meilleur sens du terme ! On a une belle gamme très large pour que nos clients puissent avoir une grande diversité de fromages et on affine nos fromages pendant longtemps dans nos caves. On travaille avec des producteurs historiques qui travaillaient déjà avec mes parents et parfois même avec mes grand-parents. On a des équipes passionnées par leur métier qui travaillent chez nous depuis très longtemps. Traditionnelle, ce n’est pas forcément vieillot ! 

En bref, allez à la fromagerie Quatrehomme :

- Si vous souhaitez avoir le choix parmi une gamme très large de fromages plus ou moins connus affinés avec soin sur place dans les caves 

- Si vous avez envie de faire vos courses pour un apéro fromage dans un seul endroit car chez Quatrehomme une belle sélection de vins et de charcuterie vous attend à côté des étals de fromage 

- Si vous cherchez un accompagnement spécialement conçu pour s’associer au fromage, vous trouverez chez Quatrehomme les pâtes de fruits fromagères réalisées par Marie Quatrehomme et le confiturier Francis Miot

Les infos

La maison du fromage 

62, rue de Sèvres 

75007 Paris 

01 47 34 33 45

Horaires d’ouverture : 

du mardi au samedi de 9h à 19h45

 

La fromagerie de l’Espérance 

32, rue de l’espérance

75013 Paris

01 45 88 79 60 

Horaires d’ouverture : 

du mardi au vendredi de 9h à 13h et de 16h à 19h45 

le samedi de 9h à 19h45

le dimanche de 9h à 13h 

 

La fromagerie du Rendez-vous 

4, rue du Rendez-vous

75012 Paris 

01 40 21 90 19 

Horaires d’ouverture : 

du mardi au vendredi de 9h à 13h et de 16h à 19h45

le samedi de 9h à 19h45

le dimanche de 9h à 13h 

 

La fromagerie d’Issy les Moulineaux 

9, rue du Général Leclerc 

92130 Issy les Moulineaux 

01 55 92 00 12
Horaires d’ouverture : 

du mardi au vendredi de 9h à 13h et de 16h à 19h45

le samedi de 9h à 19h45 

le dimanche de 9h à 13h 


https://www.quatrehomme.fr/


Articles similaires